.

 

 

10.eme Colloque E-PAIRS du 4 MAI 2018

Avec l’association Santé et Médecine du Travail (a-SMT)
et le soutien du SNPST et des médecins du travail de la CGT

THEME du COLLOQUE

" Coopération infirmier - médecin du travail,
de l'individuel au collectif
par la clinique médicale du travail
2 exemples : " la prise en charge des souffrances au travail (RPS) et
" la contribution à la traçabilité des expositions "

Avec les nouvelles réglementations et conditions d’exercice dans les services de santé au travail, l’appréhension de la santé au travail des salariés patient est un enjeu à tenir en coopération par les médecins et infirmiers de santé au travail.
La clinique médicale du travail est une pratique commune aux deux métiers qui permet l’interrogation du lien santé-travail.
Les habitudes ou les protocoles de division du travail, dans certains services, entre médecins, infirmier.e.s ne sont pas favorables à la prise en compte de la réalité des conditions de travail et de leurs effets sur la santé

Comment conserver au moyen de l’équipe médicale une compréhension globale de l’état de santé d’un ensemble de salariés, alors que celle-ci serait brouillée par une répartition des rôles au sein de l’équipe renvoyant ceux des salariés qui vont bien à l’IST et les autres au médecin ?
Face aux tentatives pour rendre le médecin du travail « chef d’orchestre » d’une équipe pluridisciplinaire chargée de faire de la prévention reposant uniquement sur l’approche par les risques, il est temps que l’équipe médicale développe une pratique clinique donnant aux salariés et aux collectifs les outils pour comprendre et agir.

Comment s’impliquer en équipe dans la nécessité de laisser des traces écrites de ce que chaque salarié a vécu ou subi dans sa carrière professionnelle et des conséquences sur sa santé ?
La traçabilité des expositions est un devoir professionnel mais surtout

  • un outil servant au témoignage du retentissement des conditions de travail,
  • un outil au service de la mémoire des expositions,
  • un outil permettant un suivi et un diagnostic pendant la vie professionnelle et au-delà par le suivi post-professionnel

À partir d’exemples provenant des groupes d’analyse des pratiques entre pairs ou en équipes médicales, il sera montré et discuté comment la coopération en confiance est la clé de la complémentarité des deux métiers. C’est aussi la coopération en confiance qui permettra d’apporter aux partenaires (travailleurs, entreprises, partenaires du système de santé, partenaires du service de santé, partenaires du système de prévention et de reclassement) les transmissions et les écrits nécessaires au suivi de chaque salarié et au suivi des collectifs de travail.

 
Programme
en cours
d'élaboration